Livarot Pays d'Auge > Présentation de la commune nouvelle

Présentation de la commune nouvelle

La commune nouvelle est l’union de 22 communes. La commune nouvelle permet de mutualiser les missions, de moderniser les services et de maintenir la capacité d’investissement de ce territoire, avec un service public de qualité et de proximité est maintenu.

La création de la commune nouvelle a été motivée par :
> Le contexte territorial
Le contexte territorial est en pleine évolution. Après le redécoupage des cantons (regroupement de ceux de Orbec, Livarot et St Pierre sur Dives), la Normandie a été réunifiée au 1er janvier 2016. Avec la loi NOTRe, les Communautés de Communes du Sud Pays d’Auge se sont elles aussi se regroupées pour former une communauté d’agglomération de 75 000
habitants au 1er janvier 2017.

Dans ce contexte, les élus ont choisi de s’allier pour permettre à ce territoire rural de peser au sein de la future agglomération.

> Le contexte financier
L’annonce des baisses des dotations de l’Etat incite les élus à la mise en place de la commune nouvelle. En effet, la loi de mars 2015 prévoit de stabiliser les dotations pour les communes nouvelles créées avant le 1er janvier 2016. La commune nouvelle permet ainsi de « geler » la baisse des dotations de l’Etat et de les bonifier de 5%, les trois premières années. Soit une économie d’environ 600 000€ sur 3 ans pour la commune nouvelle Livarot - Pays d’Auge.

Quelques chiffres :
- La création de la commune nouvelle évite la perte d’environ 600 000 € de dotation sur 3 ans.
- La commune nouvelle comportera 85 conseillers municipaux en 2016 et 29 en 2020.
- La commune nouvelle comptera 6 812 habitants soit à ce jour la 2ème plus grande commune de la future agglomération après Lisieux.
- Il existe plus de 270 projets de communes nouvelles en France.

Les atouts de la commune nouvelle :
- Une capacité d’investissements qui reste importante
- Des services mutualisés de qualité tout en maintenant la proximité.
- Des économies d’échelle qui permettront d’effectuer des économies de fonctionnement.


Haut de page